Imprimer Imprimer

Le roi Salomon fait édifier le premier Temple (56)

Le Temple de Salomon est la Premier Temple construit, quelque dix siècles avant l’ère actuelle, par le roi Salomon. Le « Beth Amigdach » était le lieu unique des sacrifices (« korbanot ») et il fut détruit en -586 par le Chaldéen Nabuchodonosor. Photo © xavier séguin – www.eden-saga.com

Le Temple de Salomon est le premier temple construit, quelque dix siècles avant l’ère actuelle, par le roi Salomon. Le « Beth Amigdach » était le lieu unique des sacrifices (« korbanot »). Il fut détruit en -586 par le Chaldéen Nabuchodonosor. Photo © xavier séguin – www.eden-saga.com

 

Le roi Salomon fait construire le Temple Gravure de F.B. Schell tirée de ‘Bible Story ’ de Charles Foster

Le roi Salomon fait construire le Temple Gravure de F.B. Schell tirée de ‘Bible Story ’ de Charles Foster

Le plus important des actes de Salomon fut la construction du Temple, projetée et préparée par son père, le roi David. Le roi organise soigneusement et se dote des moyens pour réaliser l’objectif de David : construire un temple à YHWH. Il mise sur l’amitié de son père avec le roi Hiram de Tyr (de mère israélite) pour s’assurer la fourniture de cèdres du Liban pour les bâtiments. Salomon envoya 150 000 hommes au Liban pour couper et tailler le bois. Le bois est acheminé par radeaux à Jaffo puis transféré à Jérusalem. Sept années de travail furent nécessaires pour terminer le Temple et treize pour finaliser le Palais du roi.

Alex Israël précise que Hiram fut payé avec les surplus agricoles du pays (20.000 mesures de blé et 20 mesures d’huile pressée). Les meilleurs et les plus habiles ouvriers étaient Phéniciens. Leur goût artistique était perceptible sur les bâtiments et vaisseaux royaux (I rois vii. 13 et suiv.). Salomon renforça aussi la beauté architecturale de Jérusalem. Selon Alex Israël (Kings I Torn in Two*), Le Temple a une taille bien plus étendue que le Tabernacle du désert. Selon Alex Israël (Kings I Torn in Two), l’édifice est impressionnant : « Une longueur et une largeur double du précédent, une hauteur triplée, dix Menorah au lieu d’une seule, 10 bassins et 10 bassins d’eau. Quant à l’espace intérieur, il est décuplé. Aussi dix fois plus de gens peuvent y être présents. » Plus encore : « Le Temple est fait de la meilleure pierre ».

Lors de l’inauguration du Temple, le roi Salomon prononça cette parole à Dieu : « Mais est-ce qu’en vérité, Dieu résiderait sur terre ? Alors que le ciel et tous les cieux ne sauraient Te contenir, combien moins cette maison que je viens de T’édifier ! Tu accueilleras cependant, Eternel mon Dieu, la prière et les supplications de Ton serviteur, tu exauceras la prière fervente qu’il T’adresse en ce jour, que Tes yeux soient ouverts jour et nuit sur cette maison, sur ce lieu dont Tu as dit : Mon nom y régnera et que Tu entendes les prières que Ton serviteur T’adressera ». (Rois I 8, 27-29). Stéphane Encel le souligne dans son livre les Hébreux* : « La construction du Temple était nécessaire à la présence de YHWH « au milieu de son peuple » à un stade de sédentarisation et d’assise territoriale mais elle portait également en elle les éléments d’une critique fondamentale-Dieu ne peut résider en quatre murs ; Dieu ne peut y être tenu, surtout s’il est détruit. »

Lors de l’inauguration du Temple, les réjouissances de toute la nation durèrent 14 jours, avec des participants venus de Mésopotamie et d’Egypte. Tout comme dans le désert, la manifestation divine est claire pour tous les gens présents : « Quand Salomon termina sa prière, le feu descendit du ciel et consuma les offrandes et sacrifices. Tous les enfants d’Israël virent que le feu était descendu et ils inclinèrent leurs visages au sol louant Dieu « car il est bon et sa bonté est éternelle » (Chroniques II, 7 :1,3). Avec le tabernacle, « la révélation du Sinaï continue », indique Alex Israël*.

Le Temple est ouvert aux non Juifs (Alex Israël). Salomon souhaite faire découvrir aux nations du monde Dieu afin qu’ils lui rendent hommage : « Si l’étranger, qui n’est pas ton peuple, Israël, vient d’une terre distante par égard pour Ton Nom, car ils ont entendu parler de ton Grand Nom et de bras puissant » (Rois I 8 :41). Alex Israël trouve un prolongement de ces paroles dans celles des prophètes Isaïe et Zacharie: « Quant aux étrangers qui s’attachent au Seigneur pour être ses serviteurs et respectent mon alliance : je les ferai venir sur ma montagne sacrée et les laisserais se réjouir de ma maison de prières (…) car ma maison sera appelée maison de prières pour tous les peuples. » (Isaïe 56 :6-7) et « Toutes les nations feront un pèlerinage année après année au Roi, Seigneur des Hôtes et observeront les fêtes de Soukkot » (Zach 14 :16).

Dans la construction du Temple, Salomon fut selon Jewish Encyclopedia**, « aidé par des anges et des démons. En effet, l’édifice a été construit de façon quasi miraculeuse, les grosses pierres s’élevant et s’installant à leurs places respectives d’elles-mêmes (Ex. R. lii. 3 ; Apriete R. c.t.). Aucun instrument de terre (ni marteau, ni hache) ne servit à la taille des pierres et du bois, comme le stipule la Thora. Les pierres utilisées furent des pierres intactes de carrière. L’opinion générale des rabbins est que Salomon fit tailler les pierres par le biais d’un vers, le Shamir, dont la salive corrosive fendait la roche ». Selon certaines sources, ce ver n’exista que pour cette seule fonction et disparut une fois sa mission réalisée et il ne reviendra que pour la construction du 3 ème temple. (Le sujet est évoqué de façon romancée dans Giṭtin. 68 b).

*Kings 1 Torn in two, de Alex Israel chez Koren Publishing, 2013
** Traduction libre d’un article paru dans Jewish Encyclopedia et publié à l’adresse suivante http://www.jewishencyclopedia.com/articles/13842-solomon    Jewish Encyclopedia est publié par la Société de Théologie Juive de Philadelphie

Mise en ligne : 10 septembre 2014- Version 1- Israël Antique Salomon 4-56