Imprimer Imprimer

Rahab, prostituée, aide les espions israélites de Josué (3)

gravure dore bible - josue epargne rahab

Gravure de Gustave Doré

 

Les Hébreux doivent prendre la ville de Jéricho, ville de palmiers et une des plus grandes places fortes du pays de Canaan. Mais la ville a fermé ses portes à leur approche, empêchant qu’on y entre et qu’on y sorte. Prudent, Josué, fait partir deux espions qui s’infiltrèrent dans la ville de Jéricho. Là, ils « arrivèrent dans la maison d’une prostituée, qui se nommait Rahab, et ils y couchèrent. On dit au roi de Jéricho: Voici, des hommes d’entre les enfants d’Israël sont arrivés ici, cette nuit, pour explorer le pays. Le roi de Jéricho envoya dire à Rahab: Fais sortir les hommes qui sont venus chez toi, qui sont entrés dans ta maison; car c’est pour explorer tout le pays qu’ils sont venus. La femme prit les deux hommes, et les cacha; et elle dit: Il est vrai que ces hommes sont arrivés chez moi, mais je ne savais pas d’où ils étaient; et, comme la porte a dû se fermer de nuit, ces hommes sont sortis; j’ignore où ils sont allés: hâtez-vous de les poursuivre et vous les atteindrez. » (Josué, 2)

La prostituée cacha les deux émissaires de Josué, leur sauvant ainsi la vie et leur dit : « L’Éternel, je le sais, vous a donné ce pays, la terreur que vous inspirez nous a saisis, et tous les habitants du pays tremblent devant vous. Car nous avons appris comment, à votre sortie d’Égypte, l’Éternel a mis à sec devant vous les eaux de la mer Rouge, et comment vous avez traité les deux rois des Amoréens au-delà du Jourdain, Sihon et Og, que vous avez dévoués par interdit. Nous l’avons appris, et nous avons perdu courage, et tous nos esprits sont abattus à votre aspect; car c’est l’Éternel, votre Dieu, qui est Dieu en haut dans les cieux et en bas sur la terre. Et maintenant, je vous prie, jurez-moi par l’Éternel que vous aurez pour la maison de mon père la même bonté que j’ai eue pour vous. (…) Ces hommes lui répondirent: Nous sommes prêts à mourir pour vous, si vous ne divulguez pas ce qui nous concerne; et quand l’Éternel nous donnera le pays, nous agirons envers toi avec bonté et fidélité. » Ces hommes lui dirent: Voici de quelle manière nous serons quittes du serment que tu nous as fait faire. A notre entrée dans le pays, attache ce cordon de fil cramoisi à la fenêtre par laquelle tu nous fais descendre, (…) Elle répondit: Qu’il en soit selon vos paroles. Elle prit ainsi congé d’eux, et ils s’en allèrent. Et elle attacha le cordon de cramoisi à la fenêtre. » (Josué 2,22). Voilà pour les faits tels que nous les content les Ecritures. Ajoutons que la tradition rabbinique résumée par Jewish Encyclopedia*, fait de Rahab, « l’une des plus belles femmes du monde, dont  la seule évocation de son nom était source d’excitation (l5a Meguila ; Ta. 5 b). Le grand interprète juif, Rachi était aussi affirmaient qu’elle était aubergiste. Elle avait, dit-on, dix ans quand les Israélites sont sortis d’Égypte, et 50 ans lors de la conquête de Canaan par les Hébreux. Il n’était pas un prince ni un dirigeant qui n’avait eu de relations avec elle ; et elle était donc bien informée de ce qui se passait  Rahab est devenue une prosélyte sincère au culte de Yhwh. Puis, elle épousa Josué et devint l’ancêtre de huit prophètes hébreux, parmi eux Jérémie, Ezekiel et la prophétesse Huldah (selon Meguila. 14 b). Elle aurait été de plus récompensée, son nom ayant été évoqué par le roi Ézéchias dans sa prière pour guérir de sa maladie (Rois II, 20, 2), quand il dit que comme Rahab avait été grandement récompensée pour le sauvetage des deux hommes seulement, alors celui qui a sauvé tant de personnes de l’idolâtrie mérite certainement une récompense (Eccl.  R.c. 2). » L’historien Neher** observe pour sa part dans Histoire Biblique du peuple juif : « Rahab est ainsi après Jethro la deuxième prosélyte. »

*Traduction libre d’un article de Jewish Encyclopedia paru à l’adresse     http://www.jewishencyclopedia.com/articles/12535-rahab

Jewish Encyclopedia publié par la Société de Théologie Juive de Philadelphie

*Histoire biblique d’Israël d’André et Renée Neher chez Adrien Maisonneuve Editeur, 1996

Mise en ligne : 3 septembre 2014- Version 1- Israël Antique  1-2