Imprimer Imprimer

Malgré leur ruse, Josué soutient les Gabaonites (7)

Josué demande à Dieu, qui l'exauce, d'arrêter le cours du soleil. Gravure de Gustave Doré

Josué demande à Dieu, qui l’exauce, d’arrêter le cours du soleil.
Gravure de Gustave Doré

L'armée des Amorites succombe sur la pluie de pierres de Dieu fait tomber sur elle. Gravure de Gustave Doré

L’armée des Amorites succombe sur la pluie de pierres de Dieu fait tomber sur elle.
Gravure de Gustave Doré

Alors que les combats font rage entre les Hébreux et les peuplades, surprise, une d’entre elles se rend. Une peuplade, une seule, leur fait allégeance, indique Heinrich Graetz (Histoire des Juifs), et se rend: « Les Hivéens du district de Gabaon, ou Gabaonites, se soumirent spontanément à Josué et au peuple, cédèrent aux Israélites la propriété de leurs villes, et ne demandèrent en retour qu’à être épargnés et tolérés. » c’est que les Hébreux se sont faits une réputation de guerriers pugnaces et efficaces. Arthur Weil, auteur de Histoire d’Israël Illustrée*, explique: « Les habitants de Gabaon, ayant appris quel traitement Josué avait fait subir aux habitants de Jéricho et d’Ai, cherchèrent à se sauver par une ruse. Ils chargèrent leurs ânes de vieux sacs, d’outres à vins usées, mirent des vêtements en lambeaux et emportèrent comme provisions que du pain dur et tout moisi. Ils s’en allèrent trouver Josué : « Nous venons d’un pays lointain et vous prions de conclure une alliance avec nous. »

Josué acquiesce. Le territoire livré par ce nouvel allié permet aux Israélites de couper en deux, dans le sens de la largeur, le pays de Canaan. Mais ces Gabaonites n’étaient pas sans arrière-pensée : ils montèrent tout un simulacre en affirmant ne pas être de la contrée (« nous sommes venus d’un pays très éloigné »), en s’habillant de guenilles (« voyez ces outres à vin, que nous avions remplies neuves, maintenant toutes déchirées et ces vêtements et ces chaussures usées par l’extrême longueur du voyage ! »), etc. Mais « au bout de trois jours de marche », Josué éventa la manœuvre. « Comme punition de leur ruse, il en fit des fendeurs de bois et des porteurs d’eau pour le service du sanctuaire » indique Arthur Weil. Malgré cela, il alla à leur secours parce qu’il avait juré et s’était engagé à leur venir en aide en cas de maltraitance de la part des autres peuplades.

 L’historien allemand Heinrich Graetz (Histoire des Juifs**) écrit : « Cinq rois ou souverains de territoires, parmi lesquels ceux de Jébus (Jérusalem) et d’Hébron, se coalisèrent pour attaquer les Gabaonites, qui, par leur soumission volontaire, avaient donné libre carrière aux conquérants. Les Gabaonites implorèrent la protection de Josué, qui fit marcher contre les cinq armées ses guerriers accoutums à la victoire, et les battit si complètement qu’elles s’enfuirent au loin dans toutes les directions. »

Précision d’André Neher, auteur de l’histoire biblique du peuple d’Israël*** : «Dans les montagnes, Josué se heurte aussi à la population géante des Anakim : il arrive également à les vaincre et à les chasser des monts de Juda. Les survivants se réfugient sur la côte philistine. C’est là qu’on trouve encore quelques-uns à l’époque de David ». Arthur Weil ajoute pour sa part: « Leur désastre fut encore augmenté par une grêle de pierres que l’Eternel fit pleuvoir sur eux. Pour pouvoir achever sa victoire, Josué fit appel à l’Eternel et dit en présence du peuple : « Soleil arrête toi sur Gabaon, Lune fais halte dans la vallée d’Ayalon ». Cette victoire permit aux Israélites de s’étendre davantage encore. Un chant exprime la situation : « Josué s’écria : Soleil, arrête-toi sur Gabaon ! Et toi, Lune, dans la vallée d’Avalon ! Et le soleil s’arrêta, Et la lune fit halte, Jusqu’à ce que le peuple eût châtié ses ennemis. »

* Histoire Sainte Illustrée, Arthur Weil, Editions Victor Goldschmidt, Bâle, 1969

** Histoire des Juifs d’Heinrich Graetz, en format numérique, 1874-76

***Histoire biblique d’Israël d’André et Renée Neher chez Adrien Maisonneuve Editeur, 1996

Mise en ligne : 3 septembre 2014- Version 1- Israël Antique  1-6