Imprimer Imprimer

Les juges (4) : Samson (19)

Samson tue les Philistins armé d'une mâchoire d'âne. Gravure de Gustave Doré

Samson tue les Philistins armé d’une mâchoire d’âne.
Gravure de Gustave Doré

Samson provoque l'écroulement du Temple dédié au dieu philistin  Gravure de F.B. Schell tirée de ‘l’Histoire de la Bible’ de Charles Foster

Samson provoque l’écroulement du Temple dédié au dieu philistin
Gravure de F.B. Schell tirée de ‘l’Histoire de la Bible’ de Charles Foster

Samson s'éprend de Dalila, la philistine. Gravure de Gustave Doré

Samson s’éprend de Dalila, la philistine.
Gravure de Gustave Doré

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10-       La mère de Samson était stérile et en était malheureuse. Mais un ange lui annonça un jour la naissance du garçon. « Tu auras bientôt un fils. Les ciseaux ne toucheront pas ses cheveux car il sera nazir dès sa naissance c’est-à-dire consacré à l’Eternel. C’est lui qui commencera à délivrer Israël de la main des Philistins » (Arthur Weil*). Selon Jewish Encyclopedia**, « le nom de Samson dérive de « shemesh » (= « soleil »), et donc son nom porte celui de Dieu, qui est un soleil et une protection selon le livre des Psaumes et Dieu protège Israël, Samson fit de même ».

Toute sa vie (1161-1141 avant JC), Samson, issu de la tribu de Dan, (1161-1141 avant JC) fut nazir, s’abstenant de vin et laissant ses cheveux pousser, ce qui lui donna une force morale intense et une force physique peu commune. Il épouse une Philistine de Timna, qui se convertit. Sur la route vers Timna, il terrassa un lion. A son mariage, pendant les sept jours de banquet, il posait des devinettes aux Philistins. Mais ceux-ci, irrités de ne pas trouver la réponse, demandèrent à sa femme de soutirer à son époux les bonnes réponses à ces devinettes. Quand ils livrèrent la réponse, Samson alla tuer à Ashkelon 30 Philistins et leur remit la récompense : 30 habits de rechange de ces infortunés Philistins. Comprenant le stratagème de son épouse et furieux de sa trahison, il la répudie. Samson se vengea ensuite contre les Philistins: il attacha des chardons brûlants aux queues de renards qu’il dispersa dans les champs philistins entre Timna et Ashkelon. Ceux-ci firent brûler sa femme et son beau-père. Il devient bientôt ainsi le champion de la lutte contre les Philistins.

Mais les Judéens d’Etam pensaient qu’il en faisait vraiment trop « contre les Philistins, leurs maîtres » (Arthur Weil*) et préférèrent le livrer enchaîné aux Philistins. Mais Samson, armé d’une seule mâchoire d’âne, tua quelque mille Philistins. Une liaison sentimentale l’entraîne curieusement à Gaza en territoire ennemi, où il est piégé mais il en réchappe en traînant sur son dos, les portes de la ville, jusqu’à Hébron. Amoureux de Dalila, il succombe à sa trahison : elle lui coupe la source même de sa force (ses cheveux) que sur son insistance, il lui avait révélée. Enchaîné alors par les Philistins, il a les yeux crevés, et est l’objet d’humiliations incessantes de leur part.

La tradition rabbinique indique, selon Jewish Encyclopedia, qu’il eut les yeux crevés car il allait là où ses yeux l’attiraient (les femmes palestiniennes), une pratique interdite par la Thora. Il est emmené au temple philistin de Dagon où, en utilisant sa force physique recouvrée, il fait s’écrouler les colonnes du temple et tue des centaines d’ennemis. Jewish Encyclopedia nous indique par ailleurs que « lors des minutes qui précédèrent sa mort, le patriarche Jacob compara Dan au serpent. Samson qui était de la tribu de Dan, faisait reposer sa puissance sur sa tête, c’est-à-dire sur sa chevelure et avait l’esprit de vengeance comme le serpent. Ainsi Samson tua dans ses derniers moments des Philistins, tout comme le serpent injecte son venin même après sa mort. Et il fut, sa vie durant, un solitaire, tout comme le serpent. »

Des chercheurs de Tel Aviv University ont annoncé le 13 août 2012 avoir découvert un sceau du XIIe siècle avant JC représentant un homme et un lion en bataille sur le site archéologique de Tel Beth Shemesh, situé entre les villes bibliques de Zorah et Eshtaol, où Samson était né, s’est épanoui et a finalement été enterré, selon le Livre des Juges. La scène gravée sur le sceau, la période et le lieu de la découverte qui pointent tous vers une probable référence à l’histoire de Samson, la légendaire figure héroïque dont les aventures incluent une victoire célèbre après un combat à mains nues- avec un lion.

* Histoire sainte illustrée, Bâle, 1969

** Traduction libre à partir d’un article publié dans Jewish Ecyclopedia publié à l’adresse suivante  http://www.jewishencyclopedia.com/articles/13071-samson

Jewish Encyclopedia est publié par la Société de Théologie Juive de Philadelphie, Etats-Unis

 

Mise en ligne : 4 septembre 2014- Version 1- Israël Antique- Juges   2-19