Imprimer Imprimer

Les constructions renforcent le royaume de Salomon (57)

Le roi Salomon s'engage dans une politique de construction. ci-dessus la ville de Jérusalem à la fin du règne du roi David

Le roi Salomon s’engage dans une politique de construction. ci-dessus la ville de Jérusalem à la fin du règne du roi David

Le roi Salomon édifia aussi un Hippodrome. La gloire du roi Salomon aurait été incomplète s’il n’y avait eu, comme plus tard avec les rois grecs et empereurs romains, l’édification d’un magnifique cirque ou hippodrome. Selon R. Ze’era, cité par Jewish Encyclopedia*, « le cirque était utilisé un jour par mois, sous la direction successive de chacun des 12 commissaires fournisseurs de la maison du roi. Aucun cheval de courses, mais 10 000 jeunes hommes de la tribu de Gad (ou de Nephthali, selon une autre opinion), « Les veaux dont les jambes avaient été enlevées, rendaient les coureurs si rapides qu’aucun cheval ne pouvait rivaliser avec eux.

« L’hippodrome était gigantesque : 3 parasanges de long (1 parasange : 5200 mètres, soit 15,6 kms) et 3 de large et en son milieu 2 postes surmontés de cages où toutes sortes de bêtes et de volailles étaient confinées. Autour de ces postes, les chevaux procédaient à huit courses. Les spectateurs étaient répartis en 4 groupes habillés de couleur différente (les quatre saisons de l’année) pour s’assoir : (1) le roi avec sa famille, les savants, les prêtres et les Lévites, habillés de bleu ; (2) le peuple de Jérusalem, vêtu de blanc ; (3) les gens qui vivaient à l’extérieur de Jérusalem, vêtus de rouge ; et (4) les goyim, venus de pays lointains, qui apportaient des cadeaux au roi, et qui étaient habillés en vert. »

« Le roi créa un nouveau calendrie. Selon Alex Israël*, « il adopte de nouveaux noms pour les mois, noms que nous ne reconnaissons pas. Il évoque le mois de Ziv, le second mois (6 :1),. A la quatrième année, la maison fut fondée au mois de Ziv et à la 11ème année, au mois de Bul c’est-à-dire le 8ème mois- la maison fut finalisée (6 :37-38). Et tout Israël se rassembla autour de Salomon au mois de Ethanim., c’est-à-dire le 7ème mois ». Les raisons de ce changement : l’influence phénicienne ? Ouvrir une nouvelle ère après l’exode et anticiper une nouvelle époque?

« Stratège, Salomon lance l’aménagement et la construction de villes fortifiées aux points névralgiques de l’empire, et surtout sur les frontières selon Neher (Histoire biblique d’Israël*).Meguido et Guezer deviennent des « places fortes ». Ecyon-Guever et Elath sont transformées en forteresses maritimes et en ports. Au nord, l’oasis de Tadmor (Palmyre) en Syrie est aussi fortifié. Ces places fortes sont aussi des entrepôts commerciaux. Son armée était composée de 12.000 cavaliers (une nouveauté !), dotée de 4 000 chars. Salomon crée cavalerie, armée, écuries et haras (cf les ruines de Megiddo). « Les besoins de l’Etat (constructions militaires et civils, fortification des frontières, flotte, location d’équipements et de main d’œuvre étrangère, frais de l’administration) excédaient de beaucoup les ressources nationales » selon Neher (Histoire biblique d’Israël***). Le résultat : l’émergence de problèmes financiers, car il faut arriver à financer tous ces travaux. A un moment, Salomon en est réduit à un expédient : la cession de terres nationales à Hiram le Phénicien. Mais il cède vingt villes peu intéressantes pour le Phénicien, qui se sent dupé ce qui envenime les relations avec ce voisin du nord. »

« Le roi Salomon réorganise les fonctions financières de l’Etat. Il choisit ses conseillers parmi les hommes influents de son royaume (I rois iv. 1-20). Il crée 12 régions administratives qui ne recouvrent pas toujours le territoire des 12 tribus. Sauf pour Mont Ephraim, Neftali, Asher, Issachar, Benjamin. Les régions ainsi déterminées sont en fait des zones fiscales. Ce changement pénalise Ephraim et Manasse en particulier, selon Alex Israël. Pire : la tribu de Yehudah ne figure pas sur la liste des zones fiscales ! Favoritisme ? Selon le même auteur, citant Da’at Mikra (édité par l’institut Rav Kook) qui fusionne les versets 4 :19 et 4 :20 : « Et une terre était parfaite, celle de Juda ». A ce titre, elle est la treizième province avec son propre administrateur et collecteur d’impôt. Parmi les autres raisons expliquant cette décision toujours selon Alex Israël, l’extension territoriale d’Israël sur des terres inhabitées et la volonté de réduire, sinon de briser les divisions tribales pour unifier enfin le pays. Cette réforme administrative a un impact social non négligeable. Pour améliorer le recouvrement des impôts, le roi crée une caste de prévôts de corvées et de fermiers généraux qui, malheureusement parfois se servent aussi au passage, d’autant qu’ils ont une large autonomie. Cela accroît les inégalités et partant, le mécontentement social. »

*Traduction libre à partir d’un article publié à l’adresse suivante  http://www.jewishencyclopedia.com/articles/13842-solomon dans Jewish Encyclopedia publié par la Société de Théologie Juive de Philadelphie, créée en 1906

**Kings 1 Torn in two, de Alex Israel chez Koren Publishing, 2013
***Histoire biblique d’Israël d’André et Renée Neher chez Adrien Maisonneuve Editeur, 1996
Mise en ligne : 10 septembre 2014- Version 1- Israël Antique Salomon 4-57