Imprimer Imprimer

Le roi Saul et ses fils meurent à la guerre contre les Philistins (35)

Jonathan, fils du roi Saul et ami de David, avec son porteur d'armures, attaquent tout seuls les Philistins   Gravure de F.B. Schell tirée de ‘Bible Story’ de Charles Foster

Jonathan, fils du roi Saul et ami de David, avec son porteur d’armures, attaquent tout seuls les Philistins Gravure de F.B. Schell tirée de ‘Bible Story’ de Charles Foster

Voyant que les Philistins prenaient le dessus, le roi Saul se transperce de sa propre lance pour ne pas être fait prisonnier Gravure de F.B. Schell tirée de ‘l’Histoire de la Bible’ de Charles Foster

Voyant que les Philistins prenaient le dessus, le roi Saul se transperce de sa propre lance pour ne pas être fait prisonnier Gravure de F.B. Schell tirée de ‘l’Histoire de la Bible’ de Charles Foster

Saul attaque les Philistins à Guilboa mais il perd la bataille, y laisse sa vie et celle de ses trois enfants. Il refuse de mourir de la main des Philistins et se donne la mort lui-même, après que son écuyer ait refusé de lui porter le coup fatal. Saül est le lendemain décapité par les Philistins, son corps et celui de ses fils, sont fixés au mur de Beth-Shan, et son armure accrochée dans la maison d’Ashtaroth. Les Philistins exhibent leurs dépouilles mais des habitants de Jabesh-Gilead que Saul avait secourus, viennent de nuit récupérer les cadavres et les enterrer. Devant la vacance du pouvoir (mort du roi Saul), le général Abner craint pour le régime face à la menace extérieure (les Philistins) et la guerre civile (la sédition de David). Il fait nommer roi Ishboshet, le 4ème fils du roi, mais celui-ci n’a pas reçu l’onction d’un prophète. Ishboshet, dont le nom apparaît dans Samuel II signifierait « homme de honte » et son deuxième nom, Ashba’al (ou Eshba’al ou Ishba’al) « homme de Baal » dans le Premier livre des Chroniques. Ce ne sont pas des noms particulièrement prestigieux. Donc ce n’est pas un rival de la taille de David et il ne peut prétendre rivaliser avec lui. De plus David a d’une part, reçu l’onction prophétique de David et d’autre part, avait signé un pacte avec son ami Jonathan, fils de Saul, qui lui concédait le pouvoir en cas de décès du roi Saul.

Jewish Encyclopedia* tente de dresser un bilan du roi Saul en ces termes : homme de bel aspect, Saul était recherché pour sa prestance physique. Vigoureux, il était dit-on capable de marcher des centaines de kilomètres sans se reposer. Mais il s’est révélé trop léger pour un roi et fit preuve de trop de mansuétude à l’égard des ennemis d’Israël. Modeste, il ne fit pas connaître que Samuel l’avait choisi comme roi et modeste encore, il n’eut qu’une épouse, quand ses successeurs en eurent plusieurs. Modeste enfin, en ce qu’il resta dans son village depuis lequel il gouvernait sans rechercher le luxe des palais. Courageux, il investit ses deniers dans l’armée et bien que peu sûr de la victoire, il partit faire la guerre tandis que plus tard, David écoutera l’avis de ses soldats en ne s’engageant pas physiquement, après avoir il est vrai risqué sa vie. Toutefois, à de nombreuses reprises, il manqua de clairvoyance et de leadership et fut influençable.

* Traduction libre d’un article de Jewish Encyclopedia : http://www.jewishencyclopedia.com/articles/13224-saul


Mise en ligne : 4 septembre 2014- Version 1- Israël Antique  2-35