Imprimer Imprimer

Le roi Osias de Juda outrepasse ses droits dans le Temple (104)

Josias fait tuer les prêtres de Baal

Josias fait tuer les prêtres de Baal

Osias, le roi devenu lépreux pour avoir pénétré dans le saint des saints du Temple de Jérusalem Peinture de Rembrandt

Osias, le roi devenu lépreux pour avoir pénétré dans le saint des saints du Temple de Jérusalem
Peinture de Rembrandt

Le roi Josias écoute la lecture du Livre de la Loi, découvert dans les archives du Temple de Jérusalem

Le roi Josias écoute la lecture du Livre de la Loi, découvert dans les archives du Temple de Jérusalem

 

A un moment, le pouvoir monta à la tête d’Osias (1), roi de Juda et il fit une chose qu’aucun roi ne fît : «Il entra dans le Temple de l’Eternel pour brûler des parfums sur l’autel des parfums » comme le content les Chroniques II, 26,16). Les Lévites sont outrés de ce comportement et lui lancent : « Tu n’as pas le droit, Osias, d’offrir des parfums à l’Eternel. Ce droit appartient aux sacrificateurs, fils d’Aaron, qui ont été consacrés pour les offrir. Sors du sanctuaire, car tu commets un péché! Et cela ne tournera pas à ton honneur devant l’Eternel » (Chroniques II.26, 18). Cela mit en colère le roi de Juda. « Et comme il s’irritait contre les sacrificateurs, la lèpre éclata sur son front, en présence des sacrificateurs, dans  la maison de l’Eternel, près de l’autel des parfums » (Chroniques II, 26,19). Osias demeura dans une léproserie jusqu’à sa mort.

Jotham (2), son fils, pris sa place à l’âge de 25 ans. Le peuple considéra cette maladie d’Osias comme un châtiment de Dieu, pour son usurpation des fonctions sacerdotales. « Le sacerdoce sortit victorieux de son conflit avec la royauté : il avait l’enseignement, arme plus forte que l’épée. Une autre puissance, spirituelle aussi, devait bientôt reprendre la lutte avec lui. »

Selon Wikipedia, « en 1931, le Professeur Sukenik de l’université hébraïque de Jérusalem fit une découverte parmi la collection d’un couvent russe du mont des Oliviers à Jérusalem : la Tablette d’Ozias, est écrite en hébreu et de style araméen (ce style appartient à une époque ultérieure de 700 ans après e règne d’Osias) et porte la mention « les ossements d’Osias, roi de Juda, sont enterrés ici…ne pas ouvrir ! » Certains estiment que la tablette indiquait le lieu d’une remise en terre des ossements d’Osias à la période du second temple de Jérusalem ».

 

Jotham (2) qui régna pendant 16 ans, fit ce qui était droit aux yeux de l’Eternel mais il laissa le peuple fréquenter les hauts lieux, « offrir encore des sacrifices et des parfums sur les hauts lieux » (Rois II 15,35). Il mena une guerre victorieuse contre les Ammonites et reçut un tribut de guerre substantiel. Quant à Jotham, nous explique l’historien Neher*, il fut régent du vivant de son père et régna à titre personnel, après la mort d’Osias. Jotham chercha à normaliser les relations entre le grand prêtre et le roi « Le roi s’appliqua durant l’ensemble de son règne, à respecter les droits et privilèges des prêtres. Il n’essaya à aucun moment d’empiéter sur le domaine sacerdotal et offrit ainsi par toute son attitude, un contraste frappant avec son père. Il créa un climat favorable au lévitisme». Enfin, le Temple fut rénové, restauré, fortifié. Du coup, Jotham réussit si bien à amadouer les prêtres que ceux-ci acceptèrent ses innovations syncrétiques.

Comment expliquer le conflit entre le roi et ses conseillers et les prêtres du Temple, conflit évoqué dans Rois II, 12  et 24,17 ?  Selon Haïm Hillel Ben-Sassoon, auteur de « A history of the jewish people » par, entre autres, la bataille pour le contrôle des revenus du Temple d’une part et d’autre part, par le tribut payé par Joash à Hazael d’Aram en 814, payé avec le trésor du Temple selon Rois II 12,18).

  • Osias, aussi appelé Azariah régna sur Israël de -758 à 733 – avant JC selon l’Institut Bialik de Jérusalem (Biblical Encyclopedia)
  • Jotham régna sur Juda de -758 à -743 avant JC selon l’Institut Bialik de Jérusalem (Biblical Encyclopedia)

*André et Renée Neher Histoire biblique du peuple d’Israël Adrien Maisonneuve  Editeur 1996

Haïm Hillel Ben-Sassoon,  » A history of the jewish people »

Mise en ligne : 17 septembre 2014- Version 1- Israël Antique  -Schisme- 5-104