Imprimer Imprimer

L’araméen Hazael puis l’assyrien Ben Hadad battent Joachas d’Israël et Joas de Juda (100)

Hazael, roi d'Aram, selon le site web bible.ca

Hazael, roi d’Aram, selon le site web bible.ca

La puissance d’Aram est alors telle qu’Israël et Juda ne purent lui résister. André Neher (Histoire biblique du peuple d’Israël*), nous l’explique : « La nouvelle dynastie fondée en Aram par Hazaël s’avère ambitieuse et belliqueuse : une longue guerre se déclenche, dont les moments les plus tragiques sont la prise de Samarie, sous Joachas (1)  et le pillage de Jérusalem, sous Joas (2) de Juda. Les peuplades voisines -Edom, Moab- en profitent pour tenter des incursions victorieuses ».

Heinrich Graetz (Histoire des Juifs**) : « Sous le règne de Joachas, son fils (859-843), (…) Israël fut ravagé plus cruellement encore et la force militaire d’Israël réduite (…) Les Araméens multiplièrent leurs incursions sur le sol israélite ». Résultat : « Joachas accorda à Hazaël le libre passage à travers son royaume. Il lui permit ainsi de porter la guerre chez les Philistins et de leur prendre leur capitale Gaza. Joas allait être attaqué à son tour, lorsqu’il acheta la paix à prix d’argent (…) Quelques grands de Juda se conjurèrent contre lui et (…) l’assassinèrent (vers 843). Ce ne fut que sous Joas, roi d’Israël (845-830), qu’on parvint peu à peu à briser la suprématie du royaume d’Aram, grâce sans doute au concours des rois chitites et d’Égypte qui, jaloux de la puissance croissante de cet État, s’étaient déclarés ses ennemis. »

Ben-Hadad III voulant dominer le royaume d’Israël, mit le siège devant Samarie, condamnant la ville à la famine. Clairement, Aram fait figure de « puissance occupante », selon l’expression d’André Neher. L’occupation fut très pénible. Malgré cela, les deux royaumes juifs en vinrent encore aux mains sous Joas et Amazia. Fort heureusement, leurs successeurs Jéroboam II (3) (Israël) et Ouzia (4) (Juda) s’entendent bien et mettent les envahisseurs dehors. Mais les Araméens levèrent le siège de façon inexpliquée et s’enfuirent, abandonnant tout. Du coup, Joas reprit courage et leur livra trois batailles qu’il gagna toutes trois. « Le roi de Damas  restitua (…) aux dix tribus les villes prises. Le royaume de Juda, gouverné alors par Amazias, profita de l’affaiblissement des Araméens pour reconquérir (…) Édom, qui (…) s’était bâti sur la cime des monts Séir, hauts de plus de quatre mille pieds, une nouvelle capitale, où l’on ne parvenait que par une sorte d’escalier montant du fond de la vallée. (…) Amazias (…) leur livra bataille dans la Vallée de Sel, non loin de la mer Morte, et les défit complètement » (Graetz)

Selon Haïm Hillel Ben-Sassoon, auteur de A history of the jewish people***, « la puissance d’Aram était fondé sur l’efficacité de ses forces militaires, avec des chariots de guerre et des techniques avancées pour assiéger une ville. Les expéditions à vocation de pillage visait à s’enrichir, dans les riches Etats du nord de la Syrie, en or, argent, objets de luxe, et particulièrement en matériaux de base pour la construction de la nouvelle capitale de Ashur Nasirpal, la ville de Calah (Tell Nimrud).Les nombreux captifs pris lors de ces expéditions furent amenés en Assyrie et employés dans l’édification de la capitale, où certains s’établirent. »

  • Joachas régna de836 à -798 avant JC, selon l’institut Bialik de Jérusalem Biblical Encyclopedia)
  • Joash régna sur Juda de -836 à -798 avant JC, selon l’institut Bialik de Jérusalem Biblical Encyclopedia)
  • Jéroboam II régna sur Israël de -789 à -748 avant JC selon l’Institut Bialik de Jérusalem (Biblical Encyclopedia)
  • Ouzia (ou Uzziah), aussi appelé Azariah régna sur Juda de -758 à 733 – avant JC selon l’Institut Bialik de Jérusalem (Biblical Encyclopedia)

*André et Renée Neher Histoire biblique du peuple d’Israël Adrien Maisonneuve  Editeur 1996

**Heinrich Graetz Histoire des Juifs 1874-76

*** Haïm Hillel Ben-Sassoon, auteur de « A history of the jewish people

Mise en ligne : 17 septembre 2014- Version 1- Israël Antique -Schisme- 5-100