Imprimer Imprimer

L’alliance controversée de David avec les Philistins (36)

David fait passer dans les rangs des Ammonites des chars armés de faux. Gravure de Gustave Doré

David fait passer dans les rangs des Ammonites des chars armés de faux. Gravure de Gustave Doré

 

 

En fuite devant la vindicte du roi Saul, David et sa troupe cherche un endroit sûr où se protéger tout en se fortifiant et en grignotant des amitiés et des loyautés parmi les tribus d’Israël. Pour celles-ci, en proie aux agressions et aux pillages des peuplades, selon Heinrich Graetz (Histoire des Juifs*), « il devait sembler étrange à tous que, dans ces tristes conjonctures, préoccupé seulement de sa propre sécurité, il se tint à l’écart des périls, et, au lieu de voler au secours de son peuple en détresse, maintint son alliance avec les Philistins. »

 

Car c’est à Sislag en terre philistine, que David, en fuite avait trouvé refuge, vraisemblablement à son corps défendant. Arthur Weil (Histoire sainte illustrée**) : «  David arriva dans le territoire des Philistins chez Akhiche, roi de Gath. Mais les serviteurs de ce roi le reconnurent, l’emmenèrent devant le roi et dirent : « N’est-ce pas là David le vainqueur de Goliath ? » Alors pour échapper à la mort, David feignit d’être devenu fou. Il traça des dessins sur les battants de la porte et laissa sa salive se répandre sur barbe ». La ruse marcha et on le fit partir, ce qui donna l’occasion à David de remercier Dieu et de composer un psaume de circonstance. La situation restait néanmoins quelque peu confuse car « pendant qu’Akhiche s’absentait pour guerroyer avec Israël, David devait protéger en quelque sorte les frontières de ce prince. » Or, au retour à Sislag, David trouve la ville incendiée, femmes, enfants pris en otage. L’auteur du méfait ? Les Amalécites. Les soldats de David veulent réagir aussitôt et avec David, foncent sur le campement ennemi, prennent le dessus, récupèrent les otages et vont reconstruire la ville de Sislag. « Du butin fait sur les Amalécites, David envoya de belles parts aux Anciens de Juda et à ses amis dans nombre de villes, depuis Bersabée jusqu’à Hébron, dans le double but de leur apprendre sa victoire et de les prévenir en sa faveur », explique Graetz.

 

« A peine revenu à Sislag, David apprit que l’armée israélite avait subi une effroyable défaite sur le Gilboa, et que Saül et ses fils avaient péri » (Heinrich Graetz). Désespoir de David, mais aussi « realpolitik » oblige, la voie est quasi libre pour la souveraineté de David. Il décide de prendre le cap pour Hévron, ville des grandes familles de Juda et où avec ses troupes, il s’établit. « C’est seulement lorsque David fut fixé dans cette ville, alors chef-lieu de la tribu de Juda, que les Anciens de la tribu entière, à l’instigation des amis qu’il s’était faits par sa prévenance, le nommèrent roi. » Mais dilemme pour David, sacré roi, il ne peut décemment attaquer aussitôt les Philistins qui l’ont accueilli au jour de sa détresse. Donc il laissa passer un peu de temps avant de reprendre l’offensive au moment qu’il choisit.

 

Selon Encyclopedia Judaica, « David est devenu roi dans la ville de Sislag, comme une personne nommée par Akkhich de Gath en Philistie. Après la mort de Saul, il aurait eu besoin d’un alibi au sujet de la résidence en terre philistine. C’est pourquoi il semble avoir revendiqué sa souveraineté sur Juda de Hébron. Juda à l’époque était peu peuplé, surtout à l’extérieur de la Shéphélah. Les pasteurs parcouraient le Néguev à partir de la  Philistie vers l’Arabie du Nord. Juda n’apparaît dans aucune tradition israélite clairement pré-monarchique. Il n’y avait pas d’entité géographique définie comme Juda avant l’occupation de Hébron par David. Benjamin, « le fils du Sud » était alors le nom de terres du Sud d’Israël, Juda inclus. »

*Histoire des Juifs d’Heinrich Graetz, 1874-76

**Arthur Weil Histoire Sainte Illustrée, Bâle, 1969

*** Traduction libre à partir d’un article paru dans Encyclopedia Judaica à l’adresse suivante:    http://go.galegroup.com/ps/retrieve.do?sgHitCountType=None&sort=RELEVANCE&inPS=true&prodId=GVRL&userGroupName=imcpl1111&tabID=T003&searchId=R5&resultListType=RESULT_LIST&contentSegment=&searchType=AdvancedSearchForm&currentPosition=1&contentS  et=GALE%7CCX2587504918&&docId=GALE|CX2587504918&docType=GALE

Encyclopedia Judaica (Bureau of Jewish Education), Indiana

Mise en ligne : 9 septembre 2014- Version 1- Israël Antique-David-  3-36