Imprimer Imprimer

Israël entre sous le gouvernement des juges vers 1400 avant JC (14)

Le logo du site histoirejuive.fr, dédié à l'histoire antique et moderne du peuple juif

Le logo du site histoirejuive.fr, dédié à l’histoire antique et moderne du peuple juif

Après la conquête de Canaan sous Josué (-1300 à -1000), c’est le gouvernement des juges* (1400-1140*), dont la chronologie est incertaine du fait de l’imprécision de la date de l’exode d’Egypte. La durée du régime est d’environ 274 ans et sera suivie par la période des Rois. Dans cet Israël pré-monarchique et en l’absence de pouvoir central et fort, les Anciens étaient regroupés dans une sorte de Ligue des Tribus. A nouveau, le peuple hébreu doit faire face aux menées des peuplades, qui n’étaient pas sous le contrôle d’Israël.

Selon l’historien français Neher (Histoire biblique du peuple d’Israël**), le juge est un sophet (magistrat) et non un simple exécuteur de lois. Il cumule tous les pouvoirs et détient donc un pouvoir temporel réel : il est chef politique et chef militaire pour les guerres défensives. Mais il n’a pas pour autant le pouvoir absolu puisque la législation relève de Dieu (via la Thora) dont la parole passe par les prophètes. Le terme de juge recouvre des réalités diverses selon qu’il s’agit d’un juge local, tribal ou national (comme le sera Saul). Sur certains juges, une documentation existe (Gédéon, Samson) et sur d’autres (Tola) absolument rien. Enfin, selon les sources, l’ordre dans lequel les juges ont gouverné n’est pas le même et leur durée non plus. Les juges sont souvent du reste prophètes et relèvent de l’élection divine. Quelquefois, cette élection divine survient dès leur naissance (Samson, Samuel) ou plus tard (Gédéon, Jephté). Elle sera le plus souvent fondée mais parfois usurpée (Ahimélek). L’origine sociale des juges est diverse : Deborah est prophétesse, Samson nazir, Elie prêtre, Samuel lévite, Gédéon fermier, Jephté aventurier. Ils sont toujours inspirés par Dieu et leur tâche est d’affermir le pouvoir des Hébreux sur la terre de Canaan. En effet, le contrôle israélite sur Canaan est réel mais incomplet, comme le montrent les cartes 68 et 69 de The Carta Bible Atlas.

Selon Jewish Encyclopedia***, « la forme actuelle du livre des juges a donné lieu à l’expression du « temps des juges » qui couvre la période allant de la mort de Josué jusqu’à la Renaissance et de la consolidation d’Israël comme un Royaume sous le roi Saul. La période des juges ne correspond à celle couverte par le livre des juges qui inclut une partie de la période de Josué. Les événements sous les deux derniers juges appartiennent au livre de Samuel. En outre, la désignation « juges », ainsi que le compte rendu de leur activité dans le livre dans sa forme actuelle, est insuffisante, que le terme « juge » a ensuite été appliquée à certaines personnes qui, sans être des rois, a régné sur l’ensemble d’Israël comme les rois. Cela s’est passé, cependant, que lorsque les gens ont été recueillis ensemble sur des occasions extraordinaires, comme, par exemple, en faisant la guerre contre un ennemi commun, lorsque les membres de plusieurs ou de la majorité des tribus se placerait sous la houlette des guerriers forts parmi eux ; et lorsque l’objet en vue avait été accompli, ces dirigeants retourné aux sphères respectives de leur influence personnelle. Cette influence ne s’étendait pas au-delà des limites de leur propre tribu ou de quelques autres tribus, mais ils avaient conservé la prééminence à laquelle ils étaient parvenus par leur leadership en guerre de  Yhwh. En temps de paix de plus, leurs activités étaient principalement limitées aux fonctions judiciaires d’où ils ont tiré leur titre. La plupart des juges avaient seulement une importance au niveau local ; car il n’a été conservé aucun compte de leurs actes, basé sur une tradition authentique, mais seulement un compte officiel composé dans un but précis et, par conséquent, sans valeur historique véritable. De même, le cadre chronologique, dans lequel le compte des douze juges a été mis en place est, en ce qui concerne leur séquence et l’occupation de leur poste pendant respectivement 20, 40, ou 80 ans, une fiction, déterminée bien après cette période ». Le livre des Juges raconte donc sur une durée de 360 ans environ l’histoire de 11 hommes et d’une femme qui, établis comme juges sur Israël et ont représenté pour le peuple Hébreu,  l’autorité suprême et le recours providentiel quand il était l’objet d’agressions des peuplades alentour.

* Les dates de l’antiquité sont très variables selon les historiens

*Le livre des juges a été écrit par le prophète Nathan indique le Talmud de Babylone (Baba Batra 15a)

**Histoire biblique d’Israël d’André et Renée Neher chez Adrien Maisonneuve Editeur, 1996

*** Traduction libre à partir d’articles de Jewish Encyclopedia figurant aux adresses suivantes: http://www.jewishencyclopedia.com/articles/9052-judges-period-of

http://www.jewishencyclopedia.com/articles/9051-judges-book-of

Jewish Encyclopedia est publié par la Société de Théologie Juive de Philadelphie, Etats-Unis

Jewish Encyclopedia publié par la Société de Théologie Juive de Philadelphie, USA

 

Mise en ligne : 4 septembre 2014- Version 1- Israël Antique- Juges  2-14