Imprimer Imprimer

Pourchassé par Saul, David organise ses partisans et sauve la ville de Queila des Philistins (33)

Abishai sauve la vie du roi David, qui a dû affronté le frère de Goliath. Gravure de Gustave Doré

Abishai sauve la vie du roi David, qui a dû affronter le frère de Goliath. Gravure de Gustave Doré

 

 


David décide de quitter les Philistins pour revenir à son propre pays. Après des négociations à Cislag avec les tribus et les familles de Judée, il est lui-même oint à Hébron comme roi certains disent de la tribu de Judée et d’autres d’Israël, sans renoncer à ses relations comme vassal des Philistins. Cet état a duré sept ans et six mois. David est entouré d’une troupe hétéroclite qui regroupe selon Samuel 1,22 1-2, « tous les gens en détresse, tous ceux qui avaient des créanciers, tous les mécontents,  (qui se rassemblèrent autour de lui et il devint chef ».

Le prophète Gad suggère à David d’utiliser à fond la carte de la légitimité que lui conférait son onction royale par Samuel, par ailleurs mourant. David devient chef de partisans et se prépare à la guerre civile avec Saul. Il prend le maquis. Dans la clandestinité, David organise ses partisans : le pouvoir militaire est donné aux neveux de David (Joab, Abishai, Assaël), le pouvoir spirituel à Gad et le pouvoir sacerdotal à Ebyatar. Parallèlement, David compose dans la solitude, une partie de ses psaumes où s’illustre sa vigueur spirituelle: « Dieu est mon berger, je ne manquerai de rien… » (Psaume 23). « Je lève mes yeux vers les montagnes – d’où va venir mon aide ? Mon aide vient de Dieu, qui a fait le ciel et la terre… » (Psaume 121).

Abigail implore David de ne pas tuer son riche époux qui s’est refusé à alimenter ses troupes  Gravure de F.B. Schell tirée de ‘Bible Story’ de Charles Foster

Abigail implore David de ne pas tuer son riche époux qui s’est refusé à alimenter ses troupes Gravure de F.B. Schell tirée de ‘Bible Story’ de Charles Foster

David se porte au secours de la ville de Queila, menacée par les Philistins, assure la protection des paysans et bergers contre les pillards des diverses tribus cananéennes. Il noue un pacte clandestin avec son ami Jonathan par lequel celui-ci, successeur potentiel du roi Saul, lui cède la royauté. Mais des difficultés internes subsistent : originaire de la tribu de Yehudah (sud), David suscite la jalousie des autres tribus du nord et nombre de notables ne jugent pas David légitime, déclinant son offre  de protection par des hommes de main. Le propriétaire rural Nabal, qui a profité des gardes des troupes de David pour protéger ses biens, refuse de l’aider financièrement. David, le jugeant ingrat, veut aussitôt s’en prendre à lui. Mais sa femme Abigail s’interpose et amadoue David. Nabal meurt et David finira par épouser Abigail.

Saul oppose une armée quatre fois plus nombreuse que les partisans de David. Saul le poursuit et David est contraint de lui laisser sa femme Mikhal que Saul s’empresse de donner en mariage à quelqu’un d’autre.

 

Mise en ligne : 4 septembre 2014- Version 1- Israël Antique – Juges  2-33