Imprimer Imprimer

Doegg, le conseiller du roi, manipule le souverain Saul contre David (31)

 

Les conseillers des princes ont souvent un rôle occulte. C’est le cas de Doegg l’édomite, vraisemblablement converti au judaïsme et virtuose dit-on de la Thora, et « chef des bergers » du roi Saul selon André Neher (Histoire Biblique du peuple d’Israël). Jewish Encyclopedia* nous dévoile le parcours du conseiller du roi Saul.

    [frax09alpha]

  • Doegg, meurtrier des Cohanim: Lorsque David, averti par Jonathan, fuit Saul et se rend chez le prêtre Abimelech à Nob, il y trouve Doegg, le chef des bergers du roi. Là David prétend être au service du roi, s’amuse de l’hospitalité de ses hôtes et reçoit l’épée de Goliath. David s’échappe (Samuel I, 22, 2-11). Pas seulement, Neher ajoute qu’il reçut aussi « du pain sacré, prélevé sur la Table sainte. » Saul, l’apprenant, accuse ses serviteurs d’aider David, sur quoi Doegg lui révèle sa présence à Nob (Samuel I, 22,  6-10) en soulignant probablement que David est déjà considéré comme le futur roi. Saul rend responsable Abimelec (Samuel I, 22, 11-13) et ordonne à ses soldats de tuer les prêtres de Nob (Samuel I, 22, 17). Ces derniers, dont Abner et Amasa, s’y refusent. Le roi se tourne vers Doegg qui transperce de son épée les prêtres pétrifiés et alors « revêtus de leurs habits sacrés » (Neher) sans oublier leurs familles. Il détruit également Nob ( 18, 19). Le Psaume de David lii viserait précisément Doegg.

 

  • Dans la littérature rabbinique, Doegg fait l’objet de nombreuses légendes, dont l’origine se trouve dans le Psaume lii. Bien que mort à 34 ans (Sanhédrin 69 b), il est considéré par les rabbins comme le plus grand savant de son temps, il avait la réputation de faire rougir tout le monde (Midr. Teh. LII. 4 ; éd. Buber, p. 284). Il pouvait poser 300 questions différentes sur un seul cas de rituel (Ḥaguiga 15 b). Mais il manquait de piété intérieure et était enclin à la méchanceté, à la jalousie et la calomnie. Il chantait les louanges de David devant Saul (Samuel I,16, 18) uniquement pour provoquer sa jalousie, lui attribuant des qualités qui manquaient à Saul (Sanhédrin 93 b). Il s’opposa à David, dont l’opinion prévalut sur la sienne à propos du site pour le transfert du Temple à Jérusalem (Zeb. 54 b). Il avait presque réussi à prouver par ses arguments que David, descendant de Ruth la Moabite, ne pouvait, selon la Thora, appartenir à la congrégation d’Israël, lorsque le prophète Samuel s’interposa en faveur de David (Yebamot 76 b, 77 a). Sur ces arguments, Doegg déclara invalide le mariage de David avec Mikhal et poussa Saul à ce qu’elle épouse un autre.

 

  • La fin de Doegg : Selon Jewish Encyclopedia, « Dieu a envoyé les trois « anges de la destruction » à Doegg : le premier lui fit oublier son savoir, le second brûla son âme, et le troisième dispersa ses cendres (Sanhedrin.6 b, Yeruvin. Sanhedrin 29 a). Selon certains, il fut tué par ses propres élèves lorsqu’ils constatèrent qu’il avait oublié son savoir (Yalḳout., Sam. 131) ; d’autres soutiennent qu’il fut tué par David lui-même quand il l’informa de la mort de Saül et de Jonathan (II Samuel II.). D’après un autre Midrash, Doegg essaya de préserver la vie d’Agag, roi des Amalécites-Édomites (…) Pour toutes ces raisons, Doegg est de ceux qui ont perdu leur part dans le monde futur par leur méchanceté » (Sanhedrin 109 b).

 

*Traduction libre d’un article de Jewish Encyclopedia publié par la Société de Théologie Juive de Philadelphie, USA

Mise en ligne : 4 septembre 2014- Version 1- Israël Antique – Juges  2-31