Judaïsme antique

Recevez les derniers articles parus

Ismaël tue Ghedalia, nommé par Nabuchodonosor, précipitant la fuite des Judéens vers l’Egypte (132)

L’Etat de Judée est en pleine déconfiture : morts, maisons, palais et Temple détruits. Pourtant, le destin ne s’arrête pas à mi chemin. Le sang va encore couler. Selon Jewish Encyclopedia, un homme de main à la solde du prince ammonite Baalis va faire basculer l’histoire en assassinant l’homme qu’il a nommé à la tête […]

Nabuchodonosor nomme Ghedalia comme chef des prisonniers puis comme gouverneur de Judée (131)

  Nabuchodonosor, roi de Chaldée, voulut mâter la capitale des rois de Juda, aussi rebelles qu’indignes de confiance, mais sans pour autant caresser le dessein d’anéantir sur son passage toute la Judée, désormais défaite et sans souverain. Il fallait au roi babylonien un homme du cru capable de gérer les rancœurs et qui ait la […]

La destruction de Jérusalem par l’Assyrie attire les peuplades voisines qui participent à la tuerie (130)

Comme toujours en pareille circonstance –la chute de Jérusalem-, des loups accourent pour profiter du moment et prendre leur part du butin et du sang versé, spectacle que nous décrit l’historien allemand Heinrich Graetz *(Histoire des Juifs), avec son style illustratif inimitable: « Nabuchodonosor était alors à Ribla, en Syrie. Ses généraux s’avancèrent sans obstacle […]

Trahi par le roi de Juda Sédécias, Nabuchodonosor assiège Jérusalem, l’affame puis la détruit (129)

Sédécias ou Zedekiah (1) fut le dernier roi de Juda avant sa destruction. Il était le frère de Joachaz (Rois II xxiii. 31, xxiv. 18) et le plus jeune fils de Josias. Selon Jewish Encyclopedia, « le roi Nabuchodonosor amena l’armée babylonienne contre Jérusalem mais il n’avait pas encore installé un siège que l’allié égyptien […]

La nouvelle offensive de Nabuchodonosor plonge Juda dans le désarroi (128)

A nouveau, les troupes de Babylone sont aux portes de Jérusalem. Après Sennacherib, Nabuchodonosor. Après la bévue d’un roi, l’erreur d’appréciation d’un autre. Comment s’étonner de la complainte du prophète Jérémie, décrite par l’historien allemand Heinrich Graetz : « Le roi Nabuchodonosor lança une nouvelle guerre de conquête. L’Assyrie araméenne ou Syrie, morcelée en petits […]

Nabuchodonosor met au pouvoir Sédécias dont les intrigues fragilisent le royaume de Juda (127)

Sédécias régna 11 ans sur le royaume de Juda dont il fut le dernier roi. Il était le frère de Joachaz (Rois II xxiii. 31, xxiv. 18) et le plus jeune fils de Josias, le premier fils de Josiah, qui fut porté en captivité en Egypte par le pharaon Néco en 608 avant JC (Rois […]

Jojakin succède à Jojakim mais est aussitôt jeté en prison à Babylone (126)

Le roi impie de Juda est mort, après un règne de quatre ans, un règne imbécile qui conduisit à ramener aux portes de Jérusalem les troupes de Nabuchodonosor. Ce sont ces mêmes troupes qui le tuèrent. « Le bref règne de Jojakim (609-598) fut le témoignage de nombreux changements. D’abord, il y eut trois ans […]

Le prophète Jérémie s’oppose radicalement au roi Joachim (125) Payant

Cet article est payant Le prophète Jérémie s’oppose radicalement au roi Joachim (125) €0.50 Ajouter au panier

Devenu roi de Juda et vassal de l’Egypte, Jojakim brûle le Livre de la Loi (124)

Juda, devenu vassal de l’Egypte, le roi Jojakim successeur de son frère cadet Salloum, dépouille le peuple pour payer le tribut au pays victorieux. Il fait ce qui est mauvais aux yeux de l’Eternel. André Néher l’écrit* : « Jojakim réinstaure en Juda la syncrèse religieuse et morale contre laquelle Josias (son père NDLR) avait si énergiquement […]

En marche vers l’Assyrie, Nékao, roi d’Egypte affronte Josias, roi de Juda (123)

La machine à broyer de la géopolitique s’est mise en marche. Le géant d’hier ne l’est plus aujourd’hui. Nékao II, roi d’Egypte, veut se rendre dans le Nord de l’Assyrie. Objectif : secourir les Assyriens, attaqués par les troupes babyloniennes de Nabopolassar 1er souverain de la XIe dynastie de Babylone dite « Dynastie Chaldéenne ». Pour l’Egypte, mieux vaut encore l’Assyrie […]