Judaïsme antique

Recevez les derniers articles parus

Les prophètes suscitent le repentir et redonnent espoir aux affligés de Sion (141)

Les déportés de Judée une fois transplantés en Chaldée vont pour certains adopter les us et coutumes du pays et pour d’autres, rester fidèles à la loi de Moïse. Evoquant ces derniers, André Neher* écrit dans Histoire biblique du peuple d’Israël. « Les Judéens refusaient d’adorer les idoles de Mésopotamie. Les Chaldéens en sont étonnés, […]

Culpabilisés, les Judéens rétablissent les rites sacrés, redécouvrent la Torah et leur histoire (140)

Des rites de la Jérusalem perdue, qu’avaient donc gardés les déportés dans leur nouveau lieu de vie en Babylonie ? Ce que les déportés de Judée avaient rétabli presque immédiatement de la religion de leurs pères, c’étaient les rites sacrés, nous explique Jewish Encyclopedia*. « Certes, une célébration festive des grandes fêtes était hors de […]

Les Judéens déportés tentent de s’adapter à la nouvelle réalité de Babylone (139)

Transplantés par la force du pays de Juda vers l’empire chaldéen, les Judéens qui ont déjà fort mal vécu le voyage vers Babylone, vont devoir se faire une raison. Personne ne viendra les délivrer et ils doivent s’adapter à la situation. Ce n’était pas chose évidente : « Nombre d’entre eux admirent certainement l’idée que […]

Décimé, le peuple juif affronte à Babylone l’épreuve de l’exil et de la captivité (138)

Qu’allait être la vie après l’exil pour les Judéens vaincus ? La destruction successive des deux Etats, d’Israël d’abord et plus d’un siècle après, de Juda allait-elle conduire à la disparition du Judaïsme ? Le déracinement de la terre, du territoire hébreu annonçait-il la fin du peuple juif ? Le passage du peuple juif à […]

Comment la littérature rabbinique explique l’exil à Babylone (137)

Très tôt, les rabbins se sont penchés sur les raisons de l’exil à Babylone des Judéens. La tradition rabbinique apporte dans la Haggadah un certain nombre de réponses à caractère spirituel, que Jewish Encyclopedia* résume. D’abord pourquoi l’exil ? « Certains citent l’indignité de certains personnages (Lamentations. R. 19) ; d’autres évoquent des péchés spécifiques, […]

Nebuzaradan, l’homme de main de Nabuchodonosor devient « le boucher de Jérusalem » (136)

La ville de Jérusalem essuya deux sièges des Chaldéens. D’abord de Sennachérib qui fut un échec et celui de Nabuchodonosor (via son officier Nebuzaradan). Ce nom signifie « Nabu a donné des descendants ». Nebuzaradan était l’une des cinq personnes qui avaient survécu à la défait de l’armée de Sennacherib, lorsqu’il assiégeait Jérusalem et que […]

Vainqueur de Juda, le roi chaldéen Nabuchodonosor maltraite les Judéens déportés (135)

Fils de Nabopolassar, Nabuchodonosor devient roi de Babylone en 604 avant JC. Il mourut relativement jeune, en 561 avant JC. Selon Jewish Encyclopedia*, le nom de ce roi chaldéen est cité plus de quatre-vingt dix fois dans l’ancien Testament. C’est bien le signe d’une fascination réciproque car il émerge de la littérature rabbinique que le […]

La déportation de Juda vers Babylone s’est déroulée en cinq phases et sur plus d’un siècle (134)

La déportation d’Israël et de Juda fut la plus nombreuse des dispersions mais elle ne fut pas une opération unique. Ce ne fut donc pas une sorte de Big Bang. L’opération s’est déroulée sur plusieurs dizaines d’années et en plusieurs phases (d’abord pour le royaume du nord, Israël, sur une période de dix ans, en […]

La chute de Juda provoqua trois exils simultanés: à Babylone, en Egypte et dans le pays même (133) Payant

Cet article est payant La chute de Juda provoqua trois exils simultanés: à Babylone, en Egypte et dans le pays même (133) €0.50 Ajouter au panier

L’historien Salo W Baron : « La royauté visait à éviter une catastrophe nationale » (25 A)

Au-delà de la succession de guerres et d’événements qui perturbe l’installation et la vie des Hébreux en terre de Canaan, il faut s’interroger sur la première crise politique à laquelle est confronté le peuple avec le régime des Juges, crise que vit pleinement le dernier juge, Samuel. André Chouraqui, dans les Liminaires au livre remarquable […]