Imprimer Imprimer

Avant de s’éteindre, David adresse ses recommandations à son fils Salomon (49)

Après de nombrexu démêlés avec ses enfants, le roi David adresse ses recommandations à son fils Salomon, qu'il eut avec Bat-Sheva

Après de nombrexu démêlés avec ses enfants, le roi David adresse ses recommandations à son fils Salomon, qu’il eut avec Bat-Sheva

Né en – 907 avant l’ère commune David meurt  en – 837, à l’âge de 70 ans, après avoir régné pendant 7,5 ans à Hébron comme roi de Juda et 33 à Jérusalem comme 2ème roi de tout Israël. Comme l’écrit Doubnov*, « il ne fut même pas donner au grand roi juif de mourir en paix ».

Le roi David voulut un jour connaître quand arriverait sa fin et il interrogea Dieu, selon le Talmud de Babylone (Shabbat 30). Dieu lui répondit un jour que ce serait un shabbat. Pour échapper à la mort, David passait ainsi chaque sabbat à l’étude de la Torah, afin que l’ange de la mort ne puisse se saisir de lui. Mais l’ange lui joua un tour en provoquant un bruit dans les feuillages du jardin royal. Ce sur quoi David interrompit son travail pour aller voir. Il délaissa la Thora un moment, descendit un escalier, perdit l’équilibre et tomba raide mort (Shabbat Tome3) lors de la fête de Pentecôte.  Comme aucun cadavre ne peut être porté et déplacé le Sabbat, le corps de David fut étendu au soleil, son fils Salomon appela des aigles, qui gardèrent le corps de leurs ailes.

David atteint l’âge de 70 ans, qui lui avaient été cédés par Adam. David était destiné à mourir immédiatement après sa naissance, mais quand Dieu montra la postérité d’Adam, ce dernier offrit de donner 70 ans de sa vie à David (Pirḳe Rabbi Eliezer). « Lorsque David sentit sa fin approcher, écrit Arthur Weil (Histoire Sainte Illustrée**), il convoqua les principaux d’Israël et leur présenta Salomon comme son successeur, et devant cette assemblée considérable, il fit à son fils ses dernières recommandations. » Sur son lit de mort, le roi David eut ces belles paroles à l’adresse de son fils Salomon : « Je m’en vais par le chemin de toute chose terrestre, fortifie-toi et sois un homme, observe les principes de l’Eternel ton Dieu, marche dans ses voies afin que tu prospères dans toutes tes œuvres et que l’Eternel accomplisse la promesse qu’il m’a faite : Si tes enfants me gardent fidélité de tout leur cœur et de toute leur âme, aucun des tiens ne sera dépossédé du trône d’Israël. » (Rois I, 2,1). Et il lui dit encore : « Mon fils, sers le Dieu de ton père sans partage. Si tu le cherches, tu le trouveras ; si tu l’abandonnes, il te réprouvera pour toujours ».

S’adressant encore à son fils Salomon, le roi David ajouta : « Mon fils, c’était mon désir d’édifier une maison au nom de l’Eternel. Mais Dieu m’a dit : Tu ne bâtiras pas de maison en l’honneur de mon nom car tu es un homme de guerre. Tu as versé beaucoup de sang. C’est ton fils Salomon qui me la bâtira ; il sera mon fils et je serai pour lui un père. S’il persévère dans les commandements, j’affermirai son royaume pour toujours ». Arthur Weil précise les derniers propos du roi David à son fils : « David remit ensuite à Salomon le plan du Temple et les fonds destinés à la construction. « Vois, à force de labeur, j’ai amassé pour la maison de l’Eternel cent mille kikars d’or, un million de kikkars d’argent, du cuivre et du fer en trop grande quantité pour pouvoir les peser ; j’ai préparé aussi du bois et des pierres et tu y rajouteras encore. Maintenant, mon fils que Dieu sois avec toi. Puisses-tu réussir à lui édifier la Maison sainte, comme il l’a promis à ton égard ! »

*Précis d’histoire juive de Simon Doubnov (Editions Cerf)

 

**Arthur Weil, Histoire Sainte Illustrée, 1969

Mise en ligne : 9 septembre 2014- Version 1- Israël Antique-David-  3-49

Né en – 907 avant l’ère commune David meurt  en – 837, à l’âge de 70 ans, après avoir régné pendant 7,5 ans à Hébron comme roi de Juda et 33 à Jérusalem comme 2ème roi de tout Israël. Comme l’écrit Doubnov*, « il ne fut même pas donner au grand roi juif de mourir en paix ».

Le roi David voulut un jour connaître quand arriverait sa fin et il interrogea Dieu, selon le Talmud de Babylone (Shabbat 30). Dieu lui répondit un jour que ce serait un shabbat. Pour échapper à la mort, David passait ainsi chaque sabbat à l’étude de la Torah, afin que l’ange de la mort ne puisse se saisir de lui. Mais l’ange lui joua un tour en provoquant un bruit dans les feuillages du jardin royal. Ce sur quoi David interrompit son travail pour aller voir. Il délaissa la Thora un moment, descendit un escalier, perdit l’équilibre et tomba raide mort (Shabbat Tome3) lors de la fête de Pentecôte.  Comme aucun cadavre ne peut être porté et déplacé le Sabbat, le corps de David fut étendu au soleil, son fils Salomon appela des aigles, qui gardèrent le corps de leurs ailes.

David atteint l’âge de 70 ans, qui lui avaient été cédés par Adam. David était destiné à mourir immédiatement après sa naissance, mais quand Dieu montra la postérité d’Adam, ce dernier offrit de donner 70 ans de sa vie à David (Pirḳe Rabbi Eliezer). « Lorsque David sentit sa fin approcher, écrit Arthur Weil (Histoire Sainte Illustrée**), il convoqua les principaux d’Israël et leur présenta Salomon comme son successeur, et devant cette assemblée considérable, il fit à son fils ses dernières recommandations. » Sur son lit de mort, le roi David eut ces belles paroles à l’adresse de son fils Salomon : « Je m’en vais par le chemin de toute chose terrestre, fortifie-toi et sois un homme, observe les principes de l’Eternel ton Dieu, marche dans ses voies afin que tu prospères dans toutes tes œuvres et que l’Eternel accomplisse la promesse qu’il m’a faite : Si tes enfants me gardent fidélité de tout leur cœur et de tote leur âme, aucun des tiens ne sera dépossédé du trône d’Israël. » (Rois I, 2,1). Et il lui dit encore : « Mon fils, sers le Dieu de ton père sans partage. Si tu le cherches, tu le trouveras ; si tu l’abandonnes, il te réprouvera pour toujours ».

S’adressant encore à son fils Salomon, le roi David ajouta : « Mon fils, c’était mon désir d’édifier une maison au nom de l’eternel. Mais Dieu m’a dit : Tu ne bâtiras pas de maison en l’honneur de mon nom car tu es un homme de guerre. Tu as versé beaucoup de sang. C’est ton fils Salomon qui me la bâtira ; il sera mon fils et je serai pour lui un père. S’il persévère dans les commandements, j’affermirai son royaume pour toujours ». Arthur Weil précise les derniers propos du roi David à son fils : « David remit ensuite à Salomon le plan du Temple et les fonds destinés à la construction. « Vois, à force de labeur, j’ai amassé pour la maison de l’Eternel cent mille kikars d’or, un million de kikkars d’argent, du cuivre et du fer en trop grande quantité pour pouvoir les peser ; j’ai préparé aussi du bois et des pierres et tu y rajouteras encore. Maintenant, mon fils que Dieu sois avec toi. Puisses-tu réussir à lui édifier la Maison sainte, comme il l’a promis à ton égard ! »

*Précis d’histoire juive de Simon Doubnov (Editions Cerf)

 

**Arthur Weil, Histoire Sainte Illustrée, 1969

Mise en ligne : 9 septembre 2014- Version 1- Israël Antique-David-  3-49