Author: Ange Galula

Recevez les derniers articles parus

Hérode mort, la Judée est démantelée entre ses héritiers dans l’agitation anti-romaine (215)

C’est la fin pour Hérode.« Cinq jours seulement après l’exécution de son fils Antipater » (1) selon Christian-Georges Schwentzel, Hérode meurt en l’an 4 de notre ère actuelle. Son tout dernier testament (le sixième) est mis à exécution au milieu des crises de jalousie et des disputes entre les demi-frères et les demi-sœurs, chacun et chacune faisant […]

Hérode massacre la classe sacerdotale mais, grand bâtisseur, rénove superbement le Temple de Jérusalem (214)

Hérode est souvent reconnu comme le rénovateur du second temple mais il l’est moins pour l’hostilité avec laquelle il traita la classe sacerdotale, massacrant presque tous les membres du Sanhédrin, qui l’avaient mis en jugement pour avoir assassiné au début de sa carrière le rebelle de Galilée, Ezekiah. D’abord, il relégua le Grand-Prêtre à un […]

Hérode transforme la Judée en royaume vassal de Rome, ruinant les Judéens par ses exactions et spoliations (213)

La Judée est devenue sous Hérode un royaume vassal de Rome, auquel est interdit toute politique extérieure indépendante. Finie « l’alliance entre le peuple romain et le peuple de Judée », dont le traité n’a pas été renouvelé après Jean Hyrcan 1er. Plutôt que royaume vassal ou esclave, l’historien Simon Claude Mimouni (1) parle d’Etat client : « Les rois ou princes […]

Servile défenseur des intérêts de Rome, Hérode se révèle un tyran sanguinaire honni des Judéens (212)

  Elu roi de Judée par le sénat romain en 37 avant l’ère actuelle, Hérode a pris le pouvoir, dix ans après être entré dans l’arène publique à la demande de son père pour mater la révolte d’Ezechias. « Roi, allié et ami du peuple romain », il eut un pouvoir illimité au plan interne, mais il […]

L’historicité des évènements liés à l’avènement de la dynastie Hasmonéenne est encore l’objet de polémiques  (211)

Encore aujourd’hui, le régime des hasmonéens est l’objet de controverses entre historiens. Certains affirment que la guerre faite aux Juifs et à la Thora par Antiochus IV n’avait rien de religieux et n’était que politique. Faut-il croire dès lors que la guerre menée par lui ne visait qu’à imposer plus vigoureusement encore sa férule ? Pour […]

L’Iduméen Hérode prend le pouvoir, transforme la Judée en satellite de Rome malgré l’épisode Antigone (210)

  Les Judéens n’appréciaient point Antipater : d’abord il n’était pas à leurs yeux, légitime. Ce n’était pas un Judéen de pure souche. Il était un converti forcé, Iduméen marié à une Nabatéenne, deux ethnies d’origine arabe ; ensuite sa servilité à l’égard de Rome et enfin, ils méprisaient sa façon de placer ses fils aux postes […]

Jouant la carte des Romains, l’Iduméen Antipater s’empare du pouvoir en Judée et ouvre la voie à son fils Hérode (209)

Triste consolation pour la Judée, les dignitaires romains ne s’entendent pas entre eux même si la volonté impérialiste est présente chez tous. En 60 avant l’ère commune, à Rome, Pompée s’associe à César et Crassus pour se partager le pouvoir et créer le premier triumvirat. Mais des troubles éclatent à Rome et en -52, le […]

Le conflit des fils d’Alexandre Yanaï attire le voisin nabatéen et l’empereur romain Pompée (208)

Soixante-dix ans après avoir déclenché la lutte contre les Gréco-syriens, la mort de la régente Alexandra à 73 ans, après neuf ans de règne, provoqua le retour des guerres fratricides entre hasmonéens, le fougueux Aristobule II et le faible Hyrcan II. Craignant qu’Hyrcan ne soit désigné comme successeur par Alexandra, Aristobule II se constitue une […]

Salomé Alexandra apaise les querelles et lance des réformes religieuses avec Ben Tabbaï et ben Schétach (207)

Après le tumulte des hommes, la paix et la sérénité apportée par une femme, à l’intérieur par la concorde civile et à l’extérieur par l’arrête des affrontements : Alexandra Salomé, appelée en hébreu SchlomTsion, a été la seule reine juive de l’antiquité (durant neuf ans, de -76 à -67 avant l’ère commune). Elle était l’épouse d’Aristobule […]

Sous Alexander Yannai, un régime de terreur fait sombrer la Judée dans la guerre civile et religieuse (206)

Le triomphalisme hasmonéen a été de courte durée. La dynastie hasmonéenne aura trois dirigeants indépendants : Hyrcanus I (134-104 avant l’ère commune), Aristobule (104-103) et Alexandre Yannai* (103-76). Hyrcanus I, en mourant, avait laissé le pouvoir politique à sa femme et nommé son fils Juda, Grand-Prêtre. Juda, plus connu dans l’histoire sous son nom grec Aristobule, […]